Dr. D. Sylvestre : Gynécologue Obstétricienne - Echographie – Infertilité

  Prendre rendez-vous en ligne
Glossaire Gynécologique (source Syngof)

 A  B  C  E  F  G  H  J K  L  M  N  O  PR  S  T U V W X Y Z

Accouchement prématuré

Il se produit entre la fin de la 28ème semaine (6 mois de grossesse révolus) et celle de la 37ème (8 mois et quelques jours de grossesse). Avant 28 semaines, au sens strict, c'est un avortement spontané ; mais cette notion évolue (voir prématurité). Sa fréquence est de 6% des accouchements.
L'accouchement prématuré est une maladie sociale, car l'enfant prématuré est en fait un immature : il peut décéder ou avoir des séquelles neurologiques. La gravité est évidemment d'autant plus grande que la préamturité est plus marquée. La surveillance de la grossesse et le repos prénatal sont en grande partie faits pour lutter contre ce phénomène, et, en particulier, vous ne devez pas écourter ce dernier.

Agglutinine, allo-immunisation (ou iso-immunisation) foeto-maternelle, anticorps, antigène

Un antigène est une substance qui, dans un organisme provoque une "réaction immunitaire". Cette réaction comporte notamment la production d'anticorps, ou immunoglobulines, qui s'attaquent à l'antigène ; par exemple les agglutinines irrégulières de l'allo-immunisation Rhésus sont des anticorps qui agglutinent les globules rouges et les détruisent.
Dans une telle allo-immunisation, les globules rouges de la femme enceinte ne portent pas l'antigène Rhésus : elle est dite de groupe Rhésus - (négatif). Les globules rouges de son foetus portent cet antigène : il est dit de groupe Rhésus + (positif). Si à une première grossesse les globules rouges du foetus passent chez la femme enceinte, celle-ci produit des anticorps anti-Rh qui sont ces agglutinines irrégulières.
En général, rien ne se produit à cette première grossesse mais les anticorps persistent chez la femme et, à une grossesse suivante, les anticorps passent chez le foetus. Si celui-ci est de groupe Rhésus + (positif), donc avec des globules rouges porteurs de l'antigène, ceux-ci sont agglutinés et détruits, ce qui entraîne une anémie du foetus. Mais si celui-ci est de groupe Rhésus - (négatif), donc avec des globules rouges non porteurs de l'antigène, il ne se passe rien.
Une femme  Rhésus - (négatif)  peut aussi produire des agglutinines irrégulières au cours d'une grossesse qui n'évolue pas (fausse-couche spontanée, IVG, grossesse extra-utérine) ou en dehors d'une grossesse (transfusion).
D'autres allo-immunisations peuvent se voir : avec les groupes standard A, B, O ou des groupes plus rares (Duffy, Kell, Kidd...).

Albuminurie

Aménorrhée

Absence de règles chez une femme en âge d’être réglée. Durant la grossesse, les praticiens comptent en semaines d’aménorrhée (SA), c’est-à-dire en semaines sans règles. La date de départ choisie est celle du premier jour des dernières règles.

Amniocentèse

Prélèvement de liquide amniotique pour analyser les éléments qu'il contient et qui proviennent du foetus. Elle est faite à l'aiguille, à travers les parois de l'abdomen et de l'utérus de la patiente, avec guidage par échographie.
Cet examen redouté est peu douloureux. Il peut entraîner un arrêt de la grossesse (0,5 % des cas).
Les éléments étudiés peuvent être les chromosomes des cellules, des composants du liquide amniotique (bilirubine, alphafoetoprotéine...).

Anémie

Diminution du nombre de globules rouges qui contiennent l'hémoglobine nécessaire au transport de l'oxygène. Elle est évaluée par le taux d'hémoglobine dans le sang plus que par le nombre de globules. Dans nos régions, l'anémie de la femme enceinte est due surtout à une carence en fer ou en folates. D'autres anémies peuvent se voir dans certaines populations immigrées, originaires notamment du bassin méditerranéen, d'Afrique noire ou des Antilles (drépanocytose, thalassémie).

Anencéphalie

Absence de cerveau, incompatible avec la vie, heureusement rare. Elle est dépistée par échographies, généralement tôt dans la grossesse et implique une interruption de celle-ci.

Anomalies de fermeture du tube neural

Malformations qui atteignent le système nerveux central et son enveloppe (cerveau et crâne, moëlle épiniière et colonne vertébrale). Voir également anencéphalie, spina-bifida

Avortement spontané (ou "fausse couche")

Interruption de la grossesse avant la fin de la 28ème semaine d'aménorrhée (6 mois pleins) qui se produit d'elle même. S'oppose à l'accouchement prématuré qui a lieu après 28 semaines (3ème trimestre de la grossesse) et à l'avortement provoqué qui est entraîné par une intervention extérieure.

BêtaHCG ou BHCG

Voir HCG

Bouchon muqueux

C’est un amalgame de glaires qui bouche le col de l’utérus durant la grossesse (utérus gravide). Il est souvent expulsé avant l’accouchement, cependant la "perte du bouchon muqueux" sans autre signe n’est pas forcément révélatrice du début de l’accouchement. Son expulsion peut précéder le travail de 24 voire 48 heures.

Cardiotocographie (monitoring)

Enregistrement du rythme cardiaque foetal, le plus souvent couplé avec celui des contractions utérines. Indolore, il est fait à l'aide de "capteurs", soit externes appliqués sur l'abdomen maternel, soit internes placés dans l'utérus. Pendant la grossesse, seuls les capteurs externes sont utilisés pour juger de l'état du foetus ; l'enregistrement obtenu peut être très difficile à interpréter.

Caryotype

Ensemble des chromosomes d'un individu.

Césarienne

Opération faite pour extraire l'enfant par incision de l'utérus après avoir incisé la paroi abdominale de la patiente ("voie haute"). Elle peut être faite sous anesthésie générale ou sous péridurale. C'est une opération généralement bénigne mais qui peut être suivie de complications et qui a pour inconvénient de rendre l'utérus un peu plus fragile à l'endroit de la cicatrice. Pour ces raisons, la décision ("indication") d'en faire une n'est jamais prise à la légère mais en pesant au mieux les avantages et les inconvénients pour la mère et pour l'enfant. Il s'en fait actuellement 15 à 20% en France. Elle peut être faite avant le début de l'accouchement ("césarienne programmée") ou pendant celui-ci. Les indications peuvent tenir à :
Une césarienne n'en n'implique pas nécessairement une autre à l'accouchement suivant ("césarienne itérative"). C'est une question de cas particuliers.

Chaine du froid, chaine du chaud

Conservation constante au froid des aliments depuis leur lieu de production jusqu'à votre réfrigérateur. L'interrompre, par exemple en mettant trop de temps entre l'achat dans un magasin et le rangement dans le réfrigérateur, permet aux germes de se développer. De même, il y a une chaine du chaud, entre la cuisson d'un aliment et sa consommation. Si un reste de plat est réchauffé insuffisamment au repas suivant, les germes qui ont pu se développer entre temps ne sont pas détruits.

Chorion ou Trophoblaste

Enveloppe autour de l'embryon au tout début de la grossesse.

Choriocentèse ou biopsie du Trophoblaste

Prélèvement d'un minime fragment de l'enveloppe autour de l'embryon (chorion ou trophoblaste) - et non de l'embryon ou futur enfant - avec une fine pince en passant par le col de l'utérus et en se guidant par échographie. Cet examen est indolore. Il peut entraîner une interruption de la grossesse (0,5 À 1 % des cas). Il permet d'étudier le caryotype des cellules du fragment prélevé, qui sont les mêmes que celles de l'embryon.

Chromosomes

Eléments du noyau de la cellule formés de gènes qui transmettent les caractères héréditaires. Il y en a 23 paires chez l'être humain. Les anomalies de nombre ou de structure sont responsables de malformations plus ou moins graves. La trisomie 21 (trois chromosomes 21 au lieu de 2) est responsable du mongolisme.

Clarté nucale

Ligne claire observée sur la nuque du fœtus lors de l'échographie faite entre 11 et 13 semaines d'aménorrhée + 6 jours. Une taille anormale PEUT révéler une Trisomie 21 (voir trisomie, dépistage du mongolisme).

CNRHP

Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale et créé en 2004. Il est notamment le référent pour les questions d'allo-immunisation rhésus.

Congés de maternité

Leur réglementation est exposée au chapitre : Travail, congé prénatal, nutrition, médicaments, couple, loisirs.

Cordon ombilical

Dans l'oeuf, il relie le placenta au foetus. Il contient une veine et deux artères, dont le sang transporte du placenta au foetus ce qui est nécessaire à sa nutrition (oxygène notamment), et du foetus au placenta ce qu'il rejette (gaz carbonique (ou CO2) notamment).

Courbe thermique

Courbe de température qui permet de situer l'ovulation. La température doit être prise à l'anus, toujours avec le même thermomètre, dès le réveil, à la même heure tous les matins et notée immédiatement sur un graphique. Dans la première partie du cycle, la température est légèrement au dessous de 37°C, et dans la deuxième partie légèrement au dessus : entre les deux, le "décalage" thermique correspond à l'ovulation. La deuxième partie du cycle dure 14 jours, quelle que soit la durée du cycle.

Conseil génétique

Avis donné par un médecin, souvent spécialisé, ou par une équipe, à une femme ou un couple dans une des circonstances suivantes :
  • Parents ou enfants atteints de maladie héréditaire.
  • Fiancés qui se posent un problème de consanguinité.
  • Parents ayant eu un enfant malformé, ou un enfant porteur d'un handicap lié ou non à une anomalie chromosomique.
  • Femme qui se dit "âgée".
La crainte d'avoir un enfant atteint fait demander cet avis, évidemment de préférence avant de commencer une grossesse.

Contractions utérines

L'utérus est fait de muscle, comme le coeur, on dit même que c'est un "muscle creux" (voir utérus gravide). Ce sont les contractions du corps qui font ouvir le col et font progresser le foetus à l'extérieur au moment de l'accouchement. Il en existe tout au long de la grossesse, peu importantes et imperceptibles au début, plus marquées au 3ème trimestre, surtout au 9ème mois. Irrégulières, peu fréquentes et peu fortes avant l'accouchement, elles deviennent de plus en plus régulières, fréquentes et fortes au cours de celui-ci. Il faut savoir les reconnaitre et ne pas les confondre avec d'autres douleurs que vous pouvez ressentir (voir signes d'alerte attention urgence ; la consultation pour quoi faire : les anomalies que vous signalez : les petits maux de la grossesse ; faux travail).

Dépassement de terme

Voir terme dépassé

Diabète gestationnel

Il arrive que la grossesse révèle certains diabètes, en dehors de ceux déjà diagnostiqués avant le début de la grossesse. Le contrôle, la connaissance des antécédents familiaux ainsi que la surveillance mensuelle de la glycosurie permettent de dépister le diabète chez la femme enceinte. Voir la consultation pour quoi faire - le dépistage et la prévention des autres pathologies liées à la grossesse.

Distilbène (abrégé DES) ou diéthylstilbestrol

Médicament utilisé en France de 1950 à 1977 pour traiter les avortements à répétition. Chez les femmes dont les mères ont pris le médicament pendant la grossesse dont elles sont issues (dites "exposées au DES"), il peut y avoir des complications de la reproduction. Il peut exister des anomalies de l'utérus, des trompes et des ovaires éventuellement responsables de stérilité, de grossesses extra-utérines, de fausses couches, d'accouchements prématurés ; très rarement peut apparaître un cancer du vagin ou du col de l'utérus. Il est donc utile qu'une femme née dans ces années s'informe auprès de sa mère d'une prise éventuelle de ce médicament. Si c'est le cas, elle a tout intérêt à consulter avant d'envisager une grossesse ou à prévenir au début de celle-ci, ce qui est moins efficace. En effet, des traitements sont possibles soit avant, ce qui est préférable, soit pendant la grossesse. Quoiqu'il en soit, il importe d'être ni exagérément optimiste, ni exagérément pessimiste, mais de savoir que  malgré un taux élevé d'accidents de grossesse, 86% des femmes "exposées au DES" parviennent à avoir un ou plusieurs enfants vivants.

Doppler

Voir Echo-Doppler

Durée de grossesse

Voir terme

Dysplasies cervicales

Etats précancéreux du col de l'utérus, qui PEUVENT, dans une faible proportion, devenir un véritable cancer. Les frottis pour les dépister devraient être faits régulièrement à toutes les femmes ; la grossesse est une excellente occasion de les faire chez les femmes qui ne se font pas suivre.

Dystocie (adjectif : dystocique)

Déroulement anormal de l'accouchement.

ECBU

Abréviation d’examen cytobactériologique urinaire. Il est demandé pour diagnostiquer une infection urinaire.

Echo-Doppler

Lors d'une échographie obstétricale, on évalue par effet Doppler la circulation sanguine dans le foetus et le cordon ombilical.

Echographie obstétricale

Examen aux ultrasons qui permet d'étudier la morphologie et la croissance de l'embryon puis du foetus.
(Voir la consultation pour quoi faire - les échographies et le dépistage des anomalies foetales)

Embryon

Futur être humain jusqu'à la fin du 2ème mois de grossesse (10 semaines d'aménorrhée).

Episiotomie

Incision chirurgicale du périnée afin d’éviter une déchirure grave du périnée au cours de l’accouchement et afin de faciliter la sortie du fœtus. Elle est généralement faite en oblique à partir de la commissure postérieure de la vulve.

Eutocie (adjectif : eutocique )

Déroulement normal de l'accouchement.

Facteurs de risques

Ce sont tous les facteurs qui peuvent influer sur votre grossesse et entraîner des anomalies plus ou moins graves. Ils peuvent être sociaux (mauvaises conditions de vie par exemple ou autres...), professionnels (pénibilité...), familiaux (famille nombreuse, mésentente conjugale...) ou personnels (inquiétudes, maladie préexistante...). C'est pour les détecter et prendre les mesures nécessaires que nous vous conseillons la consultation en vue d'une grossesse et l'entretien individuel ou en couple (voir nouveautés).

Fausse couche

Voir avortement spontané

Faux travail

Il s'agit de contractions utérines importantes, plutôt régulières, qui surviennent en fin de grossesse et persistent au repos, contrairement aux contractions physiologiques de fin de grossesse. Elles peuvent parfois persister plusieurs heures et faire croire au début de l'accouchement.

Fœtus

Futur être humain après 10 Semaines d'Aménorrhée. Il est couramment désigné par "enfant" ou même "bébé" en fin de grossesse.

Forceps

Instrument utilisé lors de l’expulsion du bébé si les poussées ne suffisent pas à le faire sortir ou s'il faut hâter sa naissance.

Gènes

Eléments constitutifs du chromosome qui transmettent les caractères héréditaires.

Germes

Ici, plus précisément germes microbiens, éléments microscopiques qui provoquent des maladies.

Gestante

Femme enceinte. Mot peu utilisé, mais on emploie couramment le suffixe "geste".

Gestation

Grossesse.

Geste

Suffixe qui indique qu'une femme est enceinte et est ajouté à un préfixe ou un terme indiquant le quantième de la grossesse actuelle : primigeste, deuxième geste, troisième geste etc. multigeste.

G.E.U.

Voir grossesse extra utérine

Glycosurie

Présence de sucre dans l’urine. Cela peut être un indice de diabète.

Gravide

Se dit d’un utérus contenant un oeuf.

Grossesse extra utérine (G.E.U.)

L'oeuf, au lieu de s'implanter dans l'utérus, s'est implanté dans une trompe, ce qui entraîne généralement des accidents très graves. Le traitement est chirurgical. S'il est fait très tôt, la trompe peut être conservée ; sinon il faut l'enlever. Il est recommandé aux femmes qui ont déjà eu une grossesse extra utérine, ou qui ont eu une opération pour stérilité, ou une Fécondation In Vitro, de consulter dès leur retard de règles constaté.

Groupes sanguins

Pour les cas qui nous occupent, les groupes sanguins sont définis par des antigènes portés par les globules rouges. Dire que le groupe sanguin standard d'une patiente est A ou B, signifie que ses globules rouges portent l'antigène A ou B, et O (zéro) qu'ils n'en portent aucun. De même une femme peut être Rh + (positif) ou Rh - (négatif) suivant qu'elle porte ou non l'antigène rhésus, tout en sachant que le système Rhésus comporte trois paires de facteurs : C, c, D, d, E,e. Enfin, d'autres groupes plus rares peuvent être en cause dans les allo-immunisations foeto-maternelles : Duffy, Kell, Kidd... Tous ces groupes sont portés sur votre carte de groupe sanguin.

HAS  (Haute Autorité de Santé)

Agence de l’Etat chargée, entre autres, d’élaborer des recommandations pour les médecins et établissements.

HBs (antigène)

Antigène qui correspond au virus de l'hépatite B.

HCG (hormone chorionique gonadotrophique ou Bêta HCG)

Hormone sécrétée par le chorion de l’œuf , elle est spécifique de la grossesse et permet son diagnostic précoce.

Hématome rétroplacentaire

C’est une urgence obstétricale absolue (voir signes d'alerte. Urgences : douleurs abdominales). Il s’agit d’un décollement prématuré du placenta avant l’accouchement. Il est souvent une complication d’une hypertension et peut entraîner la mort du fœtus et de la mère. Il implique de procéder le plus rapidement possible à la naissance de l'enfant ; si le travail n’est pas commencé, une césarienne en urgence est pratiquée.

Hémogramme

Examen de sang qui donne les chiffres des globules blancs et rouges, des plaquettes etc.

Hépatite

Infection du foie, généralement par un virus. L'hépatite B est la plus fréquente. L'hépatite C atteint des populations particulières (voir la consultation pour quoi faire - dépistage des infections).

Herpès génital (vaginal, vulvo-vaginal)

Maladie virale qui se traduit par des petites vésicules en bouquet souvent précédées de brûlures sur le périnée, la vulve, autour de l'anus et même parfois dans le vagin ou sur le col utérin, qui surviennent par poussées (elles rappellent les éruptions de l'herpès péri-buccal ou "bouton de fièvre"). Cet herpès PEUT être responsable d'infections graves du nouveau-né. Si vous en êtes atteinte, signalez-le absolument à votre professionnel de santé (voir la consultation pour quoi faire - dépistage des infections).

Hypertension artérielle

Voir prééclampsie

Hypotrophie foetale

Voir retard de croissance intra-utérin

Immunisation - Immunoglobulines

Lorsqu'un antigène pénètre dans un organisme, celui-ci se défend par une "réaction immunitaire"  qui met notamment en jeu des anticorps (ou immunoglobulines, en abrégé Ig) qui attaquent l'antigène. Lorsque, par exemple, une femme est atteinte par le virus de la rubéole ou le parasite de la toxoplasmose, elle produit des immunoglobulines qui persistent dans son sang par la suite. Ils peuvent être décelés par un "sérodiagnostic", montrant ainsi qu'elle a eu la maladie correspondante.
Si avant la grossesse le sérodiagnostic est positif, elle est protégée. S'il est négatif, elle ne l'est pas et si, pendant la grossesse qui suit, le sérodiagnostic devient positif, c'est qu'elle a été atteinte de la maladie.
Il y a malheureusement des cas où, en début de grossesse, lorsque le sérodiagnostic est positif, il est très difficile de dire si la femme enceinte a eu la maladie avant la grossesse (auquel cas le foetus n'a rien à craindre) ou au tout début (auquel cas le foetus peut être atteint). Il faut alors avoir recours à des dosages plus précis (Ig G, Ig M) ou à des prélèvements chez le foetus (par exemple : ponction de sang du cordon ombilical pendant la grossesse), ces derniers n'étant pas sans risques.
Il est donc très recommandé de faire avant la grossesse les sérodiagnostics de rubéole et de toxoplasmose et si vous n'êtes pas protégée : de vous faire vacciner contre la rubéole avant de devenir enceinte (contraception orale nécessaire), ou de prendre des précautions alimentaires contre la toxoplasmose dès que vous arrêtez votre contraception.
En outre, la connaissance de vos sérodiagnostics avant la grossesse peut permettre de résoudre les cas difficiles.

Immunisé - Immunité

Etre immunisé c'est être protégé contre une maladie infectieuse ou parasitaire (exemple : rubéole, toxoplasmose...) grâce aux mécanismes de l'immunisation, aussi appelés défenses immunitaires.
L'immunité est le fait même de cette protection.
NB :
Les VIH 1 et 2 sont les virus responsables de l'immunodéficience humaine : ils entraînent une incapacité de résister aux infections, par manque de défenses immunitaires. C'est le SIDA ou Syndrome d'Immuno Déficience Acquise.

Indice de Masse Corporelle (IMC)

Nombre qui exprime le rapport entre le poids et la taille d'un individu, obtenu en divisant le poids par la taille au carré, par exemple : 70:1,75X1,75=22,85 ; ce nombre est l'indice.
Quelle que soit la taille, l'indice normal est de 19 à 25 ; jusqu'à 27, il y a surpoids et au dessus de 27 obésité. Au dessous de 19 il y a maigreur (grade 1 de la maigreur : 17 - 18,5).

Infections urinaires

Atteintes par un ou plusieurs microbes de la vessie ou des reins, fréquentes chez la femme enceinte. Elles PEUVENT être graves pour la mère et aussi être responsables d'accouchement prématuré, d'hypotrophie foetale. Elles peuvent ne donner aucun signe ou entraîner des brûlures en urinant, de la fièvre ; ces signes doivent vous amener à consulter (voir la consultation pour quoi faire - signes d'alerte. Urgences). Elles sont diagnostiquées  par un examen cytobactériologique des urines ou ECBU.

In utero

Dans l'utérus.

Iso-immunisation

Voir agglutinines - allo-immunisation

Leucorrhées

Ecoulements d'origine vaginale, non sanglants. Elles peuvent être normales ("physiologiques"), blanchâtres, un peu plus abondantes qu'avant la grossesse, un peu glaireuses à son début. Elles peuvent être anormales ("pathologiques") et alors être nettement plus abondantes, et être plus ou moins colorées, accompagnées ou non de prurit, de brûlures ; dans ce cas, il vous faut consulter. (voir la consultation pour quoi faire : les anomalies que vous signalez : les petits maux de la grossesse : sécrétions vaginales)

Liquide amniotique

Liquide physiologique dans lequel baigne l'embryon puis le fœtus (voir oeuf) ; il est constamment renouvelé pendant la grossesse. L’appareil urinaire fœtal en est le principal producteur; l'appareil digestif fœtal le principal lieu de résorption. Il existe également des échanges au niveau de la peau.
Les éléments qu'il contient proviennent donc du foetus ; d'où l'intérêt de leur étude dans le liquide prélevé par amniocentèse.

Listériose

Infection dont le germe est "listeria monocytogènes". Elle est d’origine alimentaire et touche prioritairement les personnes dont les défenses naturelles sont diminuées, comme les femmes enceintes.
Le germe se trouve dans l'eau, la terre (plantes, légumes), le sol (balayures), résiste à de nombreux agents physiques et chimiques et peut se multiplier à 4 degrés, donc dans la chaine du froid comme par exemple votre réfrigérateur. Il contamine particulièrement les carcasses, fromages, laitages, charcuteries, surfaces et ustensiles ménagers.
La listériose est généralement sans conséquence pour la femme enceinte mais peut entraîner une interruption de la grossesse ou une pathologie du nouveau-né infecté (troubles respiratoires, signes cutanés ou neurologiques). Il existe un traitement antibiotique.
La prévention est exposée dans nutrition : alimentation et risques infectieux.

Maigreur

Voir Indice de Masse Corporelle. Un faible poids maternel PEUT entraîner des complications maternelles et foetales.

Marqueurs sériques

Ce sont des hormones et une protéïne particulière dosées dans le sang maternel à 14-18 semaines. Leur taux exprime un risque, faible ou élevé, mais jamais une certitude d'anomalie fœtale (trisomie 21) ou de son absence.

Membranes

Voir oeuf

Métrorragies

Pertes de sang d’origine utérine se produisant en dehors des règles.

Monitoring

Voir cardiotocographie

Mongolisme

Voir trisomie 21

Mouvements actfs (du foetus)

Mouvements de l'enfant à naître, ressentis par la future maman (voir signes d'alerte. Urgences)

Multipare

Se dit d’une femme enceinte qui a déjà plusieurs enfants (voir également pare).

Numération et Formule Sanguine (NFS)

Voir hémogramme

Obésité

Voir Indice de Masse Corporelle. Obésité et surpoids maternels PEUVENT entraîner des complications maternelles et foetales.

Oeuf

Résultat de la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde. En fin de grossesse il contient le foetus qui baigne dans le liquide amniotique et qui est relié au placenta par le cordon ombilical, l'ensemble étant entouré par les membranes.

Ovulation

Emission par l'ovaire de l'ovule. Elle se produit 14 jours avant les règles à venir, soit au 14ème jour du cycle chez les femmes qui ont des cycles réguliers de 28 jours. Mais, par exemple, elle a lieu au 21ème jour du cycle si celui-ci dure 35 jours (voir courbe thermique).

Ovule

Cellule sexuelle qui, fécondée par un spermatozoïde, devient un oeuf, puis un embryon, etc. Il est donc logique de considérer que le début de la grossesse se situe au moment de l'ovulation (et non au moment du rapport sexuel qui a donné lieu à la grossesse).

Pare

Suffixe qui indique qu'une femme est en train d'accoucher, ou a déjà accouché, et est ajouté à un préfixe ou un terme indiquant le nombre de ces accouchements : primipare, deuxième pare, troisième pare, multipare...
(C'est par un abus de langage que l'on dit parfois "primipare" au lieu de "primigeste")

Parentalité

Fonction d'être parent.

Parité

Substantif qui indique qu'une femme a déjà accouché (exemple : quelle est sa parité ?) ; peu utilisé.
Mais on emploie couramment le suffixe "pare".

Parturiente

Femme en train d'accoucher, "en travail".

Péridurale

Technique d’analgésie régionale la plus utilisée lors de l’accouchement.

Périnée

Région du corps fermant en bas le petit bassin, traversée par les voies urinaire, génitale et digestive.

Perte des eaux

Ecoulement à la vulve de liquide amniotique. Doit faire consulter sans attendre (voir signes d'alerte. Urgences)

Placenta

Partie de l'oeuf, insérée sur la paroi de la cavité utérine, qui permet les échanges entre la mère et l'enfant. Normalement, en fin de grossesse, il est inséré au fond de la cavité utérine ou près de lui.

Placenta prævia

C'est un placenta inséré près du col de l'utérus, ce qui peut entraîner des hémorragies ou un accouchement prématuré.

PMI

Voir protection maternelle et infantile

Post-partum

Nom de la période qui suit l’accouchement.

Prééclampsie (toxémie)

Pathologie de la grossesse caractérisée par l'association à des degrés divers d'une tension artérielle trop élevée, d'albumine dans les urines, d'oedèmes. Elle peut survenir chez une femme en bonne santé avec une grossesse normale jusque là et PEUT être très grave pour la mère et l'enfant (voir signes d'alerte. Urgences).

Prématurité

Au sens strict, naissance entre 28 et 37 semaines d’aménorrhée révolues. Depuis que la réanimation néo-natale permet parfois de faire vivre des enfants de moins de 28  semaines, on considère ceux-ci comme de très grands prématurés. (voir accouchement prématuré)

Présentation

Extrémité du corps du foetus qui descend la première dans le vagin lors de l'accouchement. On parle de présentation céphalique lorsque la tête descend en premier et de présentation podalique ou par le siège lorsqu'il s'agit des fesses.

Primipare

Voir pare, parité

Protection Maternelle et Infantile (PMI)

Organisme public chargé de prendre soin des mères et des enfants qui en ont besoin, sur les plans sociaux et économiques.

Protéinurie

Présence de protéines dans les urines, pouvant traduire une maladie rénale grave (voir prééclampsie). Elle est recherchée à chaque consultation prénatale.

RAI

Recommandations

Selon la HAS, "les recommandations médicales et professionnelles sont des propositions développées méthodiquement pour aider le praticien, et le patient à rechercher les soins les plus appropriés dans des circonstances cliniques données".
Il y a plusieurs méthodes pour les établir. Une d'elles aboutit à une "recommandation pour la pratique clinique", ce qui est le cas de "Comment mieux informer les femmes enceintes".
Toutes les méthodes reposent sur "une analyse et une synthèse objective de la littérature scientifique, des avis d'experts et de professionnels, et des  enquêtes de pratiques...". Pour cette recommandation, six membres du Syngof, dont deux professeurs, ont participé aux travaux.

Retard de croissance intra-utérin (R.C.I.U.) ou hypotrophie foetale

Développement insuffisant du foetus qui se traduit par une insuffisance de poids, appréciée au cours de la grossesse par les échographies, ou à la naissance par la pesée du nouvean-né.

Rhésus

Voir agglutinines et allo-immunisation, groupes sanguins.

Rubéole

Maladie infectieuse due à un virus qui atteint plus souvent les enfants que les adultes. Mais si une femme enceinte est atteinte pour la première fois pendant la première moitié de sa grossesse, le virus PEUT atteindre l'embryon ou le foetus, ce qui PEUT entraîner une fausse-couche ou des malformations foetales.
Le dépistage de la rubéole est oblligatoire dès le début de la grossesse en l'absence de résultat de laboratoire écrit prouvant que vous êtes protégée (voir la consultation pour quoi faire : le dépistage des infections).
Les précautions à prendre pendant la grossesse si vous n'êtes pas protégée et surtout si vous êtes proche d'enfants (institutrice, puéricultrice, infirmière), sont d'éviter tout contact avec un rubéoleux ou, s'il s'en produit un, de consulter sans tarder. C'est aussi de signaler à votre médecin toute fièvre ou toute éruption cutanée. Mais la rubéole peut ne pas donner de signes, d'où la nécessité de conitnuer le dépistage comme indiqué. La vaccination n'est pas possible pendant la grossesse, car elle se fait avec un virus vivant qui pourrait atteindre l'enfant.
Après la grossesse, il vous est recommandé de vous faire vacciner si vous n'êtes pas immunisée, sous couvert d'une contraception orale.
Mieux, si vous envisagez une grossesse à plus ou moins long terme, il vous est fortement conseillé de faire un examen pour savoir si vous êtes protégée (voir nouveautés - consultation en vue d'une grossesse). Cet examen est nécessaire, par sécurité, même si vous pensez avoir été vaccinée dans votre enfance, et encore plus si vous faites partie des populations à risques (cf.ci-dessus). Si vous êtes protégée, le savoir vous évitera peut-être des angoisses lors de votre grossesse. Si vous ne l'êtes pas, cela vous incitera à vous faire vacciner.

Salmonellose

Maladie infectieuse causée par des germes appelés "Salmonellas". Ceux-ci se trouvent chez les oiseaux, les volailles, les ruminants, les rongeurs, ou dans l'eau des régions où l'hygiène collective est insuffisante. L'homme s'infecte en consommant des oeufs, des laitages, de la viande crue ou peu cuite, à la faveur notamment de la rupture des chaines du froid ou chaud si ces aliments contiennent éventuellement des salmonelles. Dans nos contrées, la contamination par l'eau est exceptionnelle. Les signes sont ceux de la gastroentérite avec de la fièvre, de la diarrhée et des crampes abdominales dans les 12 à 72 heures après la contamination (dans les pays exotiques c'est la "diarrhée des voyageurs") ; les germes peuvent persister dans les selles des semaines après l'épisode aigu (lavage des mains après la selle).
La prévention est exposée dans nutrition : alimentation et risques infectieux.

Sérodiagnostic

Méthode de laboratoire qui, dans le sérum (partie du sang) d'un individu, recherche et dose un antigène correspondant à un agent infectieux (par exemple le sérodiagnostic de la rubéole met en évidence l'antigène du virus de la rubéole). Le résultat du dosage (par exemple 1/125) exprime une dilution, c'est-à-dire que le sérum étudié est de plus en plus dilué : si l'antigène n'est pas mis en évidence, ou seulement à des dilutions faibles (1/10, 1/20 ou bien à 1/40), c'est qu'il est absent ou en très faible quantité ; si, au contraire, il est toujours mis en évidence à des dilutions de plus en plus fortes (1/125, 1/250, 1/600...), c'est qu'il est en quantité très importante. De ces dosages, parfois répétés à 2 ou 3 semaines d'intervalle, du recours à des méthodes plus complexes (dosages d'IgG, d'IgM - voir immunisation) on PEUT chercher à déduire si l'individu est immunisé (protégé) contre la maladie, s'il l'a eue il y a longtemps ou récemment, si elle est en cours d'évolution... mais les interprétations peuvent être très difficiles.
NB :
  • Ce résultat n'est donc pas une fraction, où les rapports 1/125, 1/250, 1/500, etc. expriment des quantités de plus en plus faibles.
  • Le résultat des dosages des marqueurs sériques exprime aussi une dilution (voir la consultation pour quoi faire - dépistage des malformations).

SIDA

Voir VIH 1 et 2 - immunisation - immunité

Souffrance foetale

Défaut d'apport d'oxygène au foetus (n'entraîne aucune douleur, contrairement à son nom), soit pendant la grossesse - souffrance foetale chronique, soit pendant l'accouchement - souffrance foetale aiguë.

Spina-bifida

Terme recouvrant un groupe de malformations, plus ou moins graves, par défaut de fermeture de la colonne vertébrale avec malformations de la moelle épinière qui entraînent des paralysies des membres inférieurs. La prise d’acide folique, avant la grossesse, peut prévenir ce type de malformations. Elle est recommandée chez les femmes à risques (grossesse antérieure avec anomalie de fermeture du tube neural, prise de certains médicaments antiépileptiques) et même à titre systématique.

Streptocoques B

Germe fréquemment présent dans la cavité vaginale des femmes enceintes (20%) et pouvant être responsable d'infection du foetus pendant l'accouchement.

Surpoids

Voir obésité

Syndromes douloureux : abdominopelviens (ou pelviens), du ligament rond, lombaires (lombalgies)

Il s'agit de douleurs du ventre, du bas ventre, du bassin, de l'aine, du bas du dos liées à un relachement des articulations et des ligaments du bassin, de l'utérus, de la partie basse de la colonne vertébrale ; ces dernières peuvent descendre le long du nerf sciatique ("sciatique de la femme enceinte"). (voir la consultation pour quoi faire : les anomalies que vous signalez : les petits maux de la grossesse)

Syphilis

Maladie transmise lors des rapports sexuels, qui avait régressé mais connaît actuellement une recrudescence. Lorsqu'une femme enceinte en est atteinte, le foetus PEUT mourir in utero ou le nouveau-né souffrir d'une redoutable syphilis congénitale (voir dépistage des infections).

Terme

Ce mot a deux sens voisins :
  1. La date prévue de l'accouchement ("votre terme est prévu pour le ....?").
  2. Le moment de la grossesse où l'on se trouve ("à quel terme êtes-vous ?").
Le calcul du terme est très important car c'est à partir de lui que l'on peut dire si un enfant est prématuré (né avant le terme prévu - voir prématurité) ou post-terme (né après le terme - voir terme dépassé), ou si son poids est normal pour le moment de la naissance ou, d'après les échographies, pour le moment de la grossesse où l'on se trouve.

Le début d'une grossesse est en fait le moment de l'ovulation.
Le calcul du terme se fait de différentes façons. Compter en semaines d'aménorrhée à partir des dernières règles est très approximatif puisque certaines femmes ont des cycles plus longs ou plus courts que les 28 jours habituels, et par conséquent une ovulation qui n'a pas lieu au 14ème jour du cycle. Le meilleur moyen pour connaître un début de grossesse est donc de disposer d'une courbe de température (voir courbe thermique), sur laquelle on peut voir le jour de l'ovulation, et donc fixer la date d'accouchement, 39 semaines plus tard. (Il est conseillé aux femmes qui ont des cycles très irréguliers de faire leur courbe de température lorsqu'elles recherchent une grossesse). Le moyen le plus courant est de faire une échographie précoce entre 11 et 13 seamaines d'aménorrhée + 6 jours, dont la précision est plus ou moins trois jours (pensez-y, pour voir votre gynécologue au plus tôt lorsque vous avez un retard de règles).
Il faut aussi savoir que le calcul de la date d'accouchement est théorique car les grossesses normales n'ont pas toutes exactement la même durée. Ainsi seulement 17% des femmes accouchent dans la semaine de la date fixée, 25% pendant les 2 semaines qui précèdent et 29% pendant celle qui suit.

Terme dépassé

Le terme est dit "dépassé" lorsque l'accouchement n'a pas eu lieu après 42 semaines d'aménorrhée. Ceci peut entraîner la mort du foetus in utero et il est donc très important de faire faire l'échographie de début de grossesse qui situe le départ de la grossesse (voir les échographies et le dépistage des anomalies foetales) et de suivre les conseils du professionnel de santé si vous "dépassez la date" de l'accouchement, sans attendre forcément les 42 semaines.

Toxémie

Voir prééclampsie

Toxoplasmose

Maladie due au toxoplasme, qui est un parasite de l'intestin du chat. Ce parasite, éliminé dans les excréments de l'animal, infeste la terre, la litière, les végétaux et les animaux herbivores. L’homme s’infeste surtout en mangeant de la viande d’animaux contaminés (mouton notamment, mais aussi boeuf, porc, cheval...), des aliments souillés de terre, ou bien en s’occupant de chats sans précautions. Si une femme s’infeste pour la première fois pendant sa grossesse, le parasite PEUT atteindre l’embryon ou le fœtus et entraîner des malformations graves à quelque moment de la grossesse que ce soit.
Le dépistage de la toxoplasmose est obligatoire dès le début de la grossesse et en l'absence de résultat de laboratoire écrit prouvant que vous êtes protégée (voir la consultation pour quoi faire : le dépistage des infections).
Les pécautions à prendre pendant la grossesse si vous n'êtes pas protégée sont des règles très strictes, concernant les chats et leur entretien, votre alimentation, qui sont détaillées dans le chapitre Travail, nutrition, médicaments, couple, loisirs : nutrition (2) : alimentation et risques infectieux. Il vous faudra consulter votre médecin si vous constatez que vous avez des ganglions en haut de la nuque, au cou, au dessus de la clavicule, avec ou sans fièvre, mais le plus souvent il n'y a pas de signes de l'atteinte par la toxoplasmose. Il est donc nécessaire de poursuivre le dépistage jusqu'après l'accouchement.
Il n'y a pas de vaccination.
Mais, si vous envisagez une grossesse à plus ou moins long terme, il vous est fortement conseillé de vous faire faire un examen pour savoir si vous êtes protégée (voir nouveautés : consultation en vue d'une grossesse). Savoir que vous l'êtes vous évitera bien des angoisses devant un résultat douteux d'examen fait en début de grossesse. Savoir que vous ne l'êtes pas vous fera prendre les précautions ci-dessus dès que vous arrêterez votre contraception.

Tranchées

Contractions douloureuses de l’utérus survenant après l’accouchement.

Trisomie 21 (ou syndrome de Down, mongolisme)

Malformation congénitale due à la présence d’un chromosome de trop sur la 21ème paire de chromosomes. L’individu trisomique a ainsi 47 chromosomes au lieu de 46. Si le diagnostic anténatal n’a pas été posé, le diagnostic chez le nouveau-né est parfois difficile. L’enfant atteint de trisomie 21 est caractérisé par une dysmorphie (aspect de la tête et du visage évocateur ; les doigts sont larges et courts) et une hypotonie. Des malformations (digestives, cardiaques...) sont fréquemment associées. Plus tard, l'individu est atteint de retard mental.

Trophoblaste

Voir chorion

Tube neural

Anomalies de fermeture du tube neural. Voir spina-bifida, anencéphalie

Utérus gravide

C'est un utérus qui contient un oeuf. Il se transforme pendant la grossesse et, au 3ème trimestre, comprend 3 parties de haut en bas : le corps à la paroi épaisse, le segment inférieur à la paroi mince, le col qui s'est ramolli. La cavité limitée par le corps et le segment inférieur contient l'oeuf et est fermé en bas par le col (voir : http://www.aly-abbara.com/echographie/gif_anime/grossesse_4_5_sa.html).
Pendant l'accouchement le corps se contracte, le col qui qui s'est beaucoup ramolli s'ouvre quand il est "mûr", le segment inférieur s'amincit encore. C'est ce dernier qui est incisé lors des césariennes.

VIH 1 et 2

Ces 2 virus sont responsables du SIDA et sont transmis notamment par les rapports sexuels. Ils PEUVENT être responsables de la mort du foetus in utero ou d'une grave maladie du nouveau-né. (voir dépistage des infections - immunisation - immunité)

Voie basse

Lors d'un accouchement par voie basse, ou accouchement par voie naturelle, le bébé sort par le vagin.

Voie haute

Un accouchement par voie haute est synonyme de césarienne.